Veillée pascale

31 MAR

Veillée à 21h00 suivie de la célébration eucharistique solennelle.

Voici la nuit où le Christ,
brisant les liens de la mort,
s’est relevé, victorieux, des enfers.

Depuis les temps les plus reculés, cette nuit est « une veille en l’honneur du Seigneur » (Ex 12, 42). « Mère de toutes les veillées », disait saint Augustin. Elle est ordonnée de telle sorte que, selon la recommandation de l’évangile (Lc 12, 35 s.), les fidèles, tenant en main leurs flambeaux allumés, soient semblables à des hommes qui attendent leur maître, afin qu’à son retour il les trouve en train de veiller et les fasse asseoir à sa table. En cette nuit, le chrétien demeure en prière pour célébrer la Pâque de la résurrection du Christ et sa propre Pâque.

La Veillée pascale comporte quatre parties :

  • L’office de la lumière et l’annonce de la Pâque
  • La liturgie de la Parole
  • La liturgie baptismale
  • La liturgie eucharistique

Ainsi, après un rite d’action de grâce pour la lumière (1e partie), la sainte Eglise, confiante en la parole et la promesse du Seigneur, médite les merveilles que, depuis les origines, celui-ci a réalisées pour son peuple (2e partie). Aux approches du matin de la Résurrection, avec les nouveaux membres qui lui sont nés par le baptême (3e partie), elle prend place à la table que le Seigneur lui a préparée par sa mort et sa résurrection (4e partie).