Toussaint

01 NOV

Célébration eucharistique solennelle à 10h00.

Tous ensemble, réjouissons-nous dans le Seigneur,
célébrons ce jour de fête en l’honneur de tous les saints.
Les anges se réjouissent avec nous de cette fête ;
ils en glorifient le Fils de Dieu. 

La solennité de tous les saints est née au viiie siècle en pays celtique. L’Église nous propose cette vision de gloire, au seuil de l’hiver, pour nous inviter à vivre dans l’espérance du renouveau par-delà la mort. Elle veut aussi nous rendre conscients de notre solidarité avec tous ceux qui sont entrés dans le monde invisible. C’est dans la joie que nous fêtons les saints, dont « nous croyons qu’ils vivent désormais près de Dieu » (prière sur les offrandes), où « ils intercèdent pour nous » (prière d’ouverture). Chaque saint vit intensément de la vision de Dieu et de son amour, mais tous ensemble constituent une cité, « la Jérusalem d’en haut » (préface), un Royaume ouvert à ceux qui auront vécu selon les Béatitudes. Ils sont l’Église du ciel.

Le bonheur de « nos frères les saints » (préface) procède de Dieu, dont chacun reproduit l’image de manière unique. Aussi, en les célébrant, est-ce Dieu, « le seul saint, que nous admirons et adorons » (prière après la communion). Tous ont été sauvés par le Christ, tous sont nés de son côté ouvert. C’est pourquoi le lieu par excellence de la communion avec les saints est l’Eucharistie. C’est là que le Seigneur Jésus les a « sanctifiés dans la plénitude de son amour ». C’est là que nous pouvons demander humblement à Dieu de « nous faire passer de cette table où il nous a reçus en pèlerins au banquet préparé en sa maison » (prière sur les offrandes).

(P. Jounel)